Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 08:23

Panna Cotta, en italien, cela signifie crème cuite... Depuis nos dernières vacances en Italie, je suis devenue une inconditionnelle de ce dessert... Après avoir testé la recette la Panna Cotta à la Pêche de Cakes in the City, j'ai découvert avec bonheur ce petit livre de recettes, plein d'idées originales...

Je vous en livre quelques-unes en vrac :

- Pour les recettes sucrées : Panna cotta au chocolat blanc et au sirop de rose, panna cotta au lemon curd, panna cotta au coulis de fruits rouges, panna cotta au thé Matcha et aux pistaches...

- Pour les recettes salées : panna cotta à l'avocat et au sésame, panna cotta au foie gras, panna cotta aux asperges et au parmesan...

Ne trouvant pas les ingrédients voulus pour réaliser la recette qui me tentait, je m'en suis inspirée pour en créer une nouvelle, que je vous livre ici :

Panna Cotta à la verveine et à l'orange

Pour 6 personnes
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes
Infusion : 30 minutes
Réfrigération : 8 à 10 heures

Au marché

50 cl de crème fraîche liquide
60 g de sucre
3 sachets de verveine (ou 20 g de verveine fraîche)
3 feuilles de gélatine

2 oranges
1 cuillère à soupe de sucre
1 feuille de gélatine

Aux fourneaux

Dans une petite casserole, faites chauffer la crème avec le sucre, ajouter la verveine et laissez infuser 30 minutes.

Faites ramollir les feuilles de gélatine dans de l'eau froide. Enlevez les sachets de verveine ou filtrez la crème si vous avez eu la chance d'en trouver de la fraîche. Chauffez à nouveau la crème. Retirer du feu et ajouter les feuilles de gélatine essorée. Remuez jusqu'à ce qu'elles soient complètement dissoutes. Répartissez la panna cotta dans 6 jolis verres et laissez prendre au réfrigérateur 8 à 10 heures.

Quand la panna cotta commence à prendre, préparez la sauce à l'orange. Pressez le jus des deux oranges après en avoir prélevé les zestes. Faites chauffer le tout, ôtez les zestes et incorporez au jus la feuille de gélatine préalablement ramollie dans de l'eau froide. Répartissez sur la panna cotta et remettre au frais pour au moins 3 heures.

La dégustation

Essai tout à fait réussi pour cette panna cotta à la verveine et à l'orange ! La verveine parfume délicatement la crème, la sauce à l'orange aurait mérité d'être un un peu plus forte en goût, malgré la cuisson des zestes dans le jus. Quelques gouttes d'arôme d'orange auraient peut-être fait l'affaire... Quoi qu'il en soit, la délicatesse de ce dessert est une merveille, en goût comme en texture, l'onctuosité de la panna cotta étant vraiment une caresse en bouche...

Quel vin avec ce dessert ? Nous avons d'abord testé un Tokaji de Hongrie. Les arômes puissants de ce vin exceptionnel écrasent le dessert sans le mettre en valeur... A table, nous avons Valérye et Jean-Daniel, du Domaine Les Loges de la Folie, en visite à Paris pour quelques dégustations... Valérye bondit : voilà un dessert qui irait très bien avec notre Nef des Fous moëlleux ! Qu'à cela ne tienne, j'en ai à la cave, nous testons dans la foulée... Aucun doute, voilà le bon choix ! La finesse du vin, ses arômes de fruits, sa légère amertume en finale, met tout à fait en valeur les arômes du dessert, sans l'écraser. Une légère acidité compense le gras de la crème, pour un accord tout en délicatesse...

Bon appétit !


Corélie VINAULT

Partager cet article

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Accords Mets et Vins
commenter cet article

commentaires

Coconut 10/02/2009 10:13

Hello Corélie ! J'ai moi aussi ce livre et j'ai adoré la recette de la panna cotta à la clémentine. Je dois avoir un sauternes à la cave, qu'en penses-tu ?Bravo pour ton blog, cela donne quelques idées !

Vigne et Sens 10/02/2009 11:14


Coconut, la panna cotta à la clémentine est pour l'instant ma préférée parmi les recettes que j'ai essayées. Tu as parfaitement raison, ton Sauternes mettra parfaitement en valeur ses arômes. Je
l'ai moi-même servie avec un Cérons, appellation voisine de Sauternes, du Château Cérons 2000. Dégusté seul, le vin me semblait un peu trop sucré, un peu lourd... Avec la panna cotta, l'accord est
sublime, le côté acidulé des clémentines flambées au Grand Marnier compense admirablement le moëlleux du vin et le sublime tout simplement... A bientôt.
Oups ! en relisant mon commentaire, je me rends compte d'une grosse "coquille" : je voulais parler de Château Coureau 2000 en AOC Cérons...


les2chefs 10/01/2009 17:28

avec mes recette j'essaye toujours d'accordé un vin ou une boissons avec le met préparerles2chefs

Présentation

  • : Oenologie, gastronomie... Vigne & Sens le blog
  • Oenologie, gastronomie... Vigne & Sens le blog
  • : Informations sur le et les vins, les terroirs, les vigneronnes et vignerons. Aspects gustatifs des vins mais aussi aspect environnemental de la culture de la vigne et de la production de vins.
  • Contact

Gros plan sur

FormuleDuo3



 

Partenariats

COOKUT

LOGO MRNESTERlogo VOTRESOMMELIER

Sélectionné par

 

LOGO ORSERIE