Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 22:55
Ça se rapproche de plus en plus... NOËL...lire la suite
Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 14:51

Je me suis régalé...lire la suite

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 10:10

Il existe 4 goûts...lire la suite

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 10:03

Voici quelques livres sur le vin : idées cadeaux pour Noël à lire sans retenue...lire la suite

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 14:07

Dans le cadre du film documentaire...lire la suite

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 09:05

On me demande souvent en quoi les vins...lire la suite

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 19:44

D'où viennent les expressions du langage courant et plus particulièrement celles ayant trait au vin ?...lire la suite

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 11:04

sexy-cuisine.jpgL'invitation disait "un 5 à 7 gourmand et coquin à l'occasion de la sortie du livre "Sexy Cuisine"... Gourmand, je vois bien, mais coquin... J'avoue que j'avais quelques appréhensions... Dans quelle galère allais-je mettre les pieds ?! Allez, il faut bien avouer que ma curiosité était titillée... Rendez-vous pris donc à la Maison de l'Alsace, pour un cocktail un peu inhabituel...

Car l'idée des deux auteures (ah, que je déteste cette nouvelle règle d'orthographe... mais là n'est pas le propos), Isabelle Schaff et  Stéphanie de Turkeim, est de mêler dans leur livre de recettes, gourmandise et jeux amoureux... Pour ce 5 à 7 donc, sur une grande table aux couleurs de la Saint-Valentin, étaient dressés des couverts... très coquins pour certains, amusants pour d'autres, mêlant ustensiles de cuisine et... accessoires coquins... que je laisserai à votre imagination... Attention, rien de vulgaire cependant, juste coquin pour un dîner en amoureux, les yeux dans les yeux. Créatives, inventives... et certainement un peu coquines on peut l'imaginer, Isabelle et Stéphanie ont joué avec les mots : nom des recettes, des ustensiles, des conseils de la "connaisseuse" à chaque page, tout ici peut avoir un double sens...

Comment leur est venue cette idée qui peut sembler farfelue ? Je cite "On se réveille un beau matin, après une folle nuit, des coeurs plein les yeux - et des courbatures plein les hanches - en se disant que le dîner de la veille y était sûrement pour quelque chose, et on appelle illico presto sa copine, qui elle sort de son bain après une folle matinée, et on se dit qu'il est temps, vu la morosité ambiante, de faire partager tous les secrets de la sexy cuisine pour qu'on s'éclate un peu dans les chaumières".

Les ingrédients de ces recettes simples à élaborer sont évidemment à chercher dans les produits dits aphrodisiaques, et dans les fruits et légumes aux formes... disons quelque peu suggestives... Un peu d'imagination, de gourmandise et de coquinerie, et voici un livre à découvrir à deux... Quelques noms de recettes pour vous donner une petite idée : pour l'apéritif, le Champagne fraise-gingembre s'intitulera Désire-moi ; en entrée, un Mille-feuille aux poivrons colorés, baptisé Je craque pour toi, échauffera vos papilles ; un prince charmant déguisé en grenouille, voici les Cuisses de grenouille sauce Champagne, nommé
Charming Prince. Je vous laisse découvrir les plus "hot" !

Je ne vous étonnerai pas en vous disant que le buffet prévu pour l'occasion était à la hauteur... Des mises en bouche étonnantes, aux saveurs parfois épicées, parfois pétillantes, toujours gourmandes, servies par deux chefs alsaciens, Philippe Velten et Franck Mischler amusés par l'exercice "coquin" qui leur était demandé, et partageant avec enthousiasme leur passion avec les convives...

Quelle soirée !



Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 17:59

Si vous êtes amateur de thé, voilà un livre indispensable. On y découvre la culture du thé de la Chine à la Mer du Japon, de l'Asie Centrale au Royaume-Uni...

Connaissez-vous la différence entre les différentes couleurs de thés ?

Le thé blanc est le plus naturel, celui sur lequel l'homme intervient le moins. Une fois récolté, il est étalé sur de grandes claies de bambou à l'ombre pendant 2 ou 3 jours, le temps que le contact avec l'oxygène lui donne sa délicate couleur gris-vert. Les plus beaux crus ne sont récoltés que pendant une période de 2 semaines au printemps.

Le thé vert n'est pas oxydé. Il est passé à haute température afin de détruire les enzymes responsables de l'oxydation.  En fonction de la technique employée, le thé développera des arômes différets : arômes végétaux de légumes cuits pour la fixation à la chaleur sèche selon la méthode chinoise, des notes marines et végétales pour la méthode à la chaleur humide utilisée au Japon.

 

La transformation du thé jaune commence comme celle du thé vert, la fixation se faisant sous couvert de paille. Les feuilles de thé subissent ensuite une légère fermentation avant d'être roulées délicatements en aiguilles et séchées. Cette technique donne au thé des reflets vert-jaune, et des arômes fruités et fleuris. Il n'est produit que dans la province du Hunan, en Chie, sur l'île Jun Shan du Lac Dongting.

 

Le thé rouge est l'une des productions les plus répandues. Appelé thé noir en Occident en raison ses feuilles marron foncé, les Chinois le nomment thé rouge car, une fois mouillées, les feuilles prennent une teinte fauve. C'est un thé complètement oxydé, ce qui donne un goût charpenté, une amertume moindre, des arômes plus lourds.

 

Le thé bleu-vert, ou wu long, est semi-oxydé, à mi-chemin entre le thé vert et le thé rouge. Selon le degré d'oxydation atteint, on obtiendra des thés aux arômes très différents. Wu Long signifie "dragon noir". La légende raconte qu'un planteur se promenait dans son jardin lorsqu'il vit sortir un immense serpent noir d'un théier. Pensant qu'il s'agitssait d'un signe du destin, il arracha quelques feuilles de cet arbuste, les goûta... le premier thé wu long était né... Après la phase d'oxydation, de nombreux wu long sont ensuite torréfiés, pour obtenir des notes grillées à la dégustation, très appréciées surtout en Chine.

 

Le thé noir est le seul thé de garde, qui peut se bonifier en vieillissant, et qui subit une fermentation qui pourrait se comparer à la fermentation alcoolique du vin. Comme pour le thé vert, les pousses de thé sont passées à haute température dans de grands woks, pour détruire les enzymes responsables de l'oxydation. Elles sont ensuite entreposées dans une salle à 25°C minimum, humidifées et couvertes d'un linge humide couverte de paille. C'est alors que commence la fermentation, étape essentielle pour développer le bouquet du thé. Elle dure plusieurs jours, puis le thé est séché, suivant deux techniques selon ce que l'on souhaite en faire :

- les thés noirs en vrac sont séchés plus rapidement, soit en accéléré pendant quelques heures dans des fours à 70°C, ce qui donnera des thés inaptes au vieillissement, soit naturellement pendant plusieurs jours à quelques mois, pour des thés aptes à vieillir 1 ou 2 ans ;
- les thés noirs compressés qui sont séchés beaucoup plus longtemps, pour un affinage pouvant aller jusqu'à... un siècle ! Une fois fermentées, les feuilles seront mises dans des moules, arrosées puis stockées dans des caves à l'hygrométrie élevée. C'est le séchage qui stabilisera le thé et arrêtera l'affinage.

Le vocabulaire de la dégustation du thé n'est pas très loin de celle du vin... Astringent, gras, plat, moelleux, rond, charpenté... De même, comme dans le vin, on trouve des grands crus...

Plus étonnant, des recettes sont proposées, avec des accords thé, mets et vins... A tester donc par exemple, un magret de canard laqué au thé rouge d'Inde Assam de printemps, céleri et pommes en purée, à déguster avec un Assam de printemps chaud et un Cornas... Le thé comme alternative au vin ? Pourquoi pas quand on ne peut pas boire d'alcool, mais quand même, il me semble que si le thé n'a rien à envier au vin en matière de diversité d'arômes, je ne suis pas sure qu'en bouche, on ait le même plaisir... Promis, je teste et je vous en parle après !

Je ne vous ai pas encore parlé des photos illustrant ce superbe livre... Elles sont magnifiques et vous font voyager partout où le thé est entré dans la tradition de la convivialité. Poésie, invitation au voyage, invitation à la dégustation, ce livre est un vrai bonheur pour tout savoir sur le thé...

Bonne lecture... et bonne dégustation !


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 14:10

Il n'est pas toujours nécessaire de faire compliqué pour se faire plaisir... Des recettes qui rappellent notre enfance, nous en avons tous en mémoire, mais certaines sont enfouies très loin...

En tournant les pages de ce petit livre des Recettes Régressives de Cyril Lignac, on retrouve le goût de l'enfance, mais avec parfois un petit truc en plus qui en fait  quelque chose de nouveau.

Quelques exemples :

Des carottes râpées, qui n'en a pas mangé ? Quand j'y pense, je me revois instantanément à la cantine de l'école pour commencer, le brouhaha des écoliers résonne encore à mes oreilles... mais ici, elles sont parfumées au citron vert, au gingembre et à la coriandre... De quoi faire des carottes râpées quelque chose de bien plus exotique !

Le gâteau au yaourt, un grand classique, un gâteau moëlleux si bon en sortant du four... mais ici, il est associé au Nutella (ah ! mon péché mignon, je crois que cette seule recette a justifié mon petit coup de coeur pour ce livre !)

Fondue au chocolat aux bonbons et au pain perdu... un vrai bonheur que mon fils et ses copains ont bien apprécié à son dernier anniversaire ! Des brochettes de chamallows, fraises tagada et autres gourmandises, trempées dans du chocolat chaud... Miam !

Bref, c'est vrai, les cordons bleus trouveront ces recettes bien basiques... Aucune difficulté certes, mais des idées sympas qui rappellent l'enfance... et pourquoi pas faire découvrir la cuisine simplement à nos chères têtes blondes ?!

Bon appétit !


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Livres - Textes et Films
commenter cet article

Présentation

  • : Oenologie, gastronomie... Vigne & Sens le blog
  • Oenologie, gastronomie... Vigne & Sens le blog
  • : Informations sur le et les vins, les terroirs, les vigneronnes et vignerons. Aspects gustatifs des vins mais aussi aspect environnemental de la culture de la vigne et de la production de vins.
  • Contact

Gros plan sur

FormuleDuo3



 

Partenariats

COOKUT

LOGO MRNESTERlogo VOTRESOMMELIER

Sélectionné par

 

LOGO ORSERIE