Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 20:47

La relève est là ! Pour s'en convaincre, rien de tel qu'un petit tour en Champagne ce week-end, au salon des vins des Lycées Viticoles.

Pour la modique somme de 5 euros, on vous remettra un verre INAO pour profiter de la dégustation de plus de 40 vins de différentes appellations, issus de 21 lycées viticoles.

A noter donc dans vos agendas pour ce deuxième long week-end de mai, ce samedi 9 mai de 10h00 à 19h00, et dimanche 10 mai de 10h00 à 17h00, dans les locaux du Champagne Sanger.

Pour tout savoir, c'est ici : http://www.salondesvinsavize.fr/

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Où déguster
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 07:45

Oh la la, je m'aperçois que cela fait plus d'un mois que je n'ai pas posté de billet !!! Je me suis laissée aller au fil de l'eau, les vacances scolaires, l'arrivée du printemps... et un surcroit de travail ! Eh oui, le temps passe trop vite ! Allez, pour me faire pardonner, je vous emmène faire un petit tour en Italie...

Appetito - Restaurant italien à Saint Maur des Fossés...car Appetito, c'est un restaurant italien, et j'insiste sur cette dénomination car il n'est pas question ici d'une pizzeria. D'ailleurs, vous ne trouverez pas de pizza à la carte.

L'idée est simple mais il fallait y penser : des produits de qualité, des plats limitant au maximum la transformation de la matière première, des saveurs intactes.

Côté décor, une ambiance épurée, intime avec des bougies sur chaque table, contemporaine avec des couleurs chaudes et acidulées - chocolat et jaune citron, des petites tables pour dîners en amoureux...

Le patron est un personnage incontournable, qui vous met l'eau à la bouche avant même d'avoir vu les plats. Il parle de sa cuisine avec tant d'enthousiasme qu'on le laisserait presque choisir les plats les yeux fermés !

Pour cette nouvelle visite chez Appetito, je me laisse tenter par une assiette de Bresaola, olio e limone. Pour les non initiés, la bresaola est de la viande de boeuf salée, poivrée et épicée, séchée pendant un à trois mois. Elle est ici simplement servie avec de la roquette et des copeaux de parmesan. Le rouge rubis éclatant du boeuf, le vert de la roquette et le blanc du parmesan constituent un superbe et appétissant drapeau italien ! Côté quantité, il me semble qu'ils se sont trompés en cuisine et qu'ils ont prévu une assiette pour plusieurs convives ! Gourmande comme je suis, et tout étant très bon, j'en viens quand même à bout... mais je n'ai plus beaucoup de place pour les pâtes qui arrivent !

Voilà donc mon plat, des Gemelli alla normaLes gemelli sont ces petites pâtes en spirales. Elles sont accompagnées d'une sauce à base de tomates, d'aubergines, de basilic et de ricotta. Délicieuses, cuites al dente comme il se doit, ce sont toutes les saveurs de l'Italie que nous dégustons...

Enfin, comment pourrais-je résister au Tiramisu. Pour l'avoir déjà goûté, je sais qu'il est ici divin, il fond dans la bouche, le mascarpone est aérien... et copieusement servi évidemment... mais hors de question de flancher et d'en laisser même une cuillère ! Allez, une petite marche dans la douceur du soir permettra peut-être de digérer ce délicieux repas !

 

Je sens qu'une question vous brûle les lèvres... Et le vin ? Un vin italien, évidemment, ...Appetito mettant à l'honneur une majorité de produits venant directement de là-bas... Nous suivons le conseil du patron, qui nous recommande un vin en DOC ( Denominazione di Origine Controllata, l'équivalent de nos AOC) Valpolicella Classico Superiore de 2007, du Domaine de Luigi Righetti, la cuvée Campolieti. L'ambiance tamisée ne permet pas de bien voir la robe du vin, mais elle nous apparait tout de même d'un beau rouge cerise. Le nez est étonnant, puissant, sur des arômes de café très prononcés, suivis de fruits rouges compotés. D'un bout à l'autre du repas, il accompagne parfaitement les plats, en rehaussant les différentes saveurs.

Bon à savoir... Nous n'avions pas fini notre bouteille de vin... Pas de problème, un joli petit sac et nous remportons le reste pour une prochaine dégustation à la maison. Sympa, non ?

Alors... buon appetito !

...Appetito

Place de la Louvière
94100 Saint-Maur-des-Fossés
Tél : 01 48 89 28 24

 

(Quelques images ici)



Corélie Vinault

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Restaurants
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 10:00

La Table des Blot Dampierre13 ans de mariage, noces de muguet ! Une parfaite occasion pour une petite escapade en amoureux dans la Vallée de Chevreuse, à la découverte de petits villages adorables...

Pour le déjeuner, nous nous arrêtons à la Table des Blot... Pour ceux qui, comme moi, penseraient immédiatement à Jacky du même nom, vigneron de talent à Montlouis, le mystère est vite levé : bien que certains de ses vins figurent à la carte, Jacky BLOT n'est pas parent avec nos hôtes.

Ceci éclairci, venons-en à notre pause gastronomique... Car il s'agit bien ici de gastronomie, tant le talent de Christophe BLOT offre à nos yeux et à nos papilles de véritables tableaux de saveurs, rajeunissant des recettes traditionnelles, imaginant des associations inventives...

Avant de vous parler de nos assiettes, laissez-moi vous parler un peu du cadre. Sur la base très traditionnelle de l'ancienne Auberge du Château - le château de Dampierre se trouve juste en face -, Sylvie BLOT a su donner un air très contemporain à la salle du restaurant, choisissant avec goût des objets sobres et raffinées, une vaisselle épurée...

Pour nous mettre en appétit, on nous sert une petite mousse de saumon délicieusement fondante, accompagnée d'une petite salade parfumée aux herbes fraiches (ciboulette, estragon...), et d'une émulsion de crustacés aérienne, le tout surmonté de pommes gaufrettes croustillantes.

Le pain est fait maison, au lard et olives vertes d'une part, à la bière et au sel de Guérande d'autre part. Voilà un raffinement de plus que nous apprécions particulièrement.

Bien, j'espère que tous ces préambules vont ont donné faim ! J'en viens enfin au plus intéressant. Pour commencer, je me laisse tenter par  une Tête de Veau Pressée Tiède, Parfumée au Gingembre, Ravigote et Vinaigre Balsamique... Ce plat traditionnel prend un petit air nouveau grâce au gingembre apportant une petite note amère et épicée savamment dosée - heureusement pour moi : j'ai pris un risque, je n'aime pas le gingembre... Pari réussi, l'équilibre est parfait, le gingembre pas trop présent, juste assez pour donner au plat une saveur nouvelle.

Quant à mon petit mari, il savoure des Escargots de la Vallée, Pieds de Cochon, Châtaigne Emulsionnée... L'alliance de saveurs est étonnante, l'émulsion de châtaigne est une merveille de légèreté. Il en redemanderait presque !

Je continue avec un Filet d'Agneau cuit au Four, Radis Blanc, Vin Rouge réduit et Poireau. Quel plaisir pour les yeux ! Chaque assiette est composée telle un tableau, ou mieux une sculpture, on hésite à y toucher ! Malheureusement, nous avons oublié l'appareil photo... La viande, rosée, est cuite à la perfection. Ici encore, l'accompagnement fait de ce plat une combinaison de saveurs étonnante : un lit de coriandre fraiche et de câpres grillées parfume la viande merveilleusement. Je me rends compte que j'emploie beaucoup de superlatifs, mais c'est mérité !

Pour accompagner le plat, nous optons pour Pauillac 2004 - Lacoste Borie, second vin du Château Grand Puy Lacoste. Une robe d'un beau grenat profond, aux reflets légèrement rose saumon, dénotant un début d'évolution, un premier nez discret qui se développe à l'aération, sur des fruits rouges - framboises, fraises des bois -, des épices, des notes torréfiées, une bouche toute en rondeur, avec des tanins encore bien présents mais néanmoins élégants. Avec le plat, l'accord est tout à fait réussi, les arômes du plat et du vin se mêlent avec bonheur, les tanins sont asouplis par la viande.

Enfin, le dessert... Un Tiramisù (je ne résiste jamais à ce dessert) "Mascarpone-Café" - jusque là, rien de très nouveau -, Espuma Griottines, Madeleine... L'association m'intrigue, je tente l'expérience... Une assiette à la présentation toujours aussi impeccable arrive, avec une verrine présentant en couches successives le macarpone, le biscuit au café, des griottes, l'espuma de griottines et des zestes de citron vert... Je prends une première bouchée en oubliant le citron vert. L'association est savoureuse, les contrastes de textures intéressants... Deuxième bouchée... J'y ajoute des zestes de citron et là... OUAH !... Le cri du coeur, ou plutôt des papilles ! Tout est changé, exalté, magnifié, que sais-je encore... Pour emprunter une expression  tendance, c'est une "tuerie" ! Quant aux petites madeleines qui accompagnent ce divin dessert, elles sont tout simplement exquises, d'un moëlleux, d'un fondant !...
La Table des Blot Dampierre
Vous vous en doutez, après tout cela, nous n'avons plus tout à fait faim ! Oui, mais apparaissent soudain devant nous deux tuiles aux amandes géantes, fines, craquantes,  un point final tout en légèreté à ce repas très gastronomique ! Gourmands, les Vinault ? Oui, et fiers de l'être quand il s'agit de telles saveurs... Nous dégustons ces tuiles jusqu'à la dernière miette !

J'oubliais, le service est impeccable, l'accueil chaleureux, le chef fait même un petit passage dans la salle...

Je pense qu'il n'est pas besoin d'en rajouter : vous vous arrêterez surement à la Table des Blot quand vous passerez par  Dampierre !

Bon appétit !

La Table des Blot
Auberte du Château
1 Grande Rue
78720 Dampierre
Tél : 01 30 47 56 56
Site :
www.latabledesblot.com


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Restaurants
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 09:34

Grom, les meilleures glaces du mondeJusqu'à il y a quelques mois, en bonne parisienne, les meilleures glaces étaient pour moi celles de Berthillon, le seul glacier que je connaissais où l'on fait la queue même en hiver...

Oui, mais voilà, l'été dernier, nous sommes allés en Italie. Qui dit "Italie" dit "Gelati"... Notre guide mentionnait un glacier incontournable à Florence, Vivoli, que nous avons cherché en vain pendant des heures. Enfin, n'y tenant plus, je me décide à utiliser mes rudiments d'italien pour interroger deux carabinieri sur la Piazza del Duomo . "Vivoli, vous voulez vraiment aller chez Vivoli ?" me demande mon interlocuteur... Moi, embarrassée : "eh bien, dans le guide, il est écrit qu'il faut aller chez Vivoli". "Moi, j'en connais un bien mieux, le meilleur" me répond-il avec un air de chat qui vient de lécher de la crème... Que voulez-vous ? Gourmands comme nous sommes, voilà une affirmation qui ne pouvait que nous interpeler ! Nous voici donc partis à la rechercheGrom, les meilleures glaces du monde de Grom... Il faut bien avouer que là où se trouve la boutique, dans une sombre ruelle bien à l'abri des touristes, on pourrait se dire qu'ils ne vont pas attirer grand-monde... avant de voir la foule qui fait la queue à l'entrée... Rebrousser chemin ? Pour rien au monde...

Alors que vous dire ? Evidemment, il faut goûter pour se rendre compte que ce ne sont pas des glaces comme les autres. Voilà Berthillon cruellement détrôné ! Tout d'abord les parfums sont extraordinaires, uniquement à base de produits de saison. Les sorbets aux fruits sont exquis, on croirait mordre dans le fruit directement. Les crèmes glacées sont fabuleuses... Jusque là, me direz-vous, on ne voit pas en quoi Grom se démarque... Oui mais voilà, Grom a un secret... Allez, je vous le dis... La glace est battue avant d'être servie, et je peux vous dire que chez Grom, ils ont le tour de main, j'en avais mal au bras pour eux ! Après ce traitement, la glace est donc aérée, je dirais même aérienne, fondante, extraordinaire... tellement extraordinaire que nous n'avons pas pu quitter l'Italie sans regoûter un peu de ce velours glacé... plus de 100 km en voiture juste pour manger une glace... Si, si, c'est possible, et vous en ferez surement autant quand vous aussi, vous aurez goûté !

Alors imaginez mon émoi quand j'ai vu que Grom s'était installé à Paris... Les meilleures glaces du monde à portée de main... j'y cours !

Grom, les meilleures glaces du monde
Grom
81 rue de Seine
75006 PARIS

Bonne dégustation !


Corélie VINAULT





Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Saveurs
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 10:07

Pintade au sésame et aux échalotes traditionnelles confitesPour restituer la recette dans son intégralité : "Pintade au sésame et échalotes traditionnelle confites"... C'est dans un ancien numéro de Trésors du Goût que je l'ai trouvée. Outre les échalotes confites qui me tentaient bien, la sauce vinaigrette qui l'accompagne, faite de vinaigre balsamique, d'huile d'olive, de sauce au soja et de sésame grillé m'a semblé ajouter une petite note étonnante, un contraste de saveurs et de températures intéressant...

L'accord est délicat : les échalotes, même confites, ont une saveur particulière qui s'impose, la présence de vinaigre risque de tout compromettre.

Je porte mon choix sur un Côteaux du Languedoc blanc 1999, du domaine des Hautes Terres de Comberousse, cuvée Roucaillat, élaboré avec les cépages roussanne, rolle et grenache. La robe est d'un beau jaune doré, trahit le soleil et la maturité du vin, le premier nez nest pas très expressif, sur des arômes de miel, de fruits confits, puis après aération, se développent des arômes de cire d'abeille, d'épices telles que le safran, un peu de vanille. En bouche, une bonne rondeur, avec juste ce qu'il faut d'acidité pour qu'il ne soit pas lourd, et une légère amertume en fin de bouche.

L'accord avec le plat est intéressant. Contrairement à ce que je craignais, la sauce passe très bien, avec un petit côté sucré apporté par le vinaigre balsamique et la sauce soja, et finalement c'est le sésame grillé qui prend le dessus. Le vin rehausse les arômes de caramel des échalotes, met en valeur les notes grillées de la sauce.

Voici donc la recette imaginée par Alain Passard, du restaurant l'Arpège à Paris, intitulée précisément Volaille de pâturage au sésame noir et échalotes traditionnelles confites :

Au marché :

Pour 4 personnes

1 volaille d'environ 1,3 kg (j'ai donc choisi une pintade)
16 échalotes traditionnelles
120 g de beurre demi-sel
2 branches de thym
1,5 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
1/2 cuillère soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de sésame noir (je n'en ai pas trouvé, j'ai donc utilisé du sésame normal)
80 ml d'huile d'olive

Aux fourneaux :

. Cuire la volaille dans un four préchauffé à 180 °C (th 6) pendant 1 heure
. La découper et réserver les morceau au chaud.
. Quand la volaille arrive à mi-cuisson, faire fondre le beurre demi-sel dans une poêle.
. Fendre les échalotes en deux dans le sens de la longueur.
. Les disposer dans la poêle côté pulpe avec les branches de thym.
. Laisser confire à feu très doux, jusqu'à ce que les échalotes deviennent dorées et fondantes.
. Griller les graines de sésame noir dans une poêle et les écraser.
. Dans un bol, les mélanger au vinaigre balsamique, à la sauce soja et à l'huile d'olive.
. Tapisser le fond des assiette de ce mélange.
. Disposer ensuite les morceaux de volaille par-dessus et les échalotes confites autour.
. Décorer la viande d'un trait de la sauce obtenue à la cuisson.

Un petit conseil personnel : la sauce a été très vite absorbée par la pintade. Il vaudrait peut-être mieux la mettre à part pour éviter ce problème et profiter jusqu'au bout du contraste entre la viande chaude et la sauce froide.

Où trouver le vin ?

. Chez le producteur :
EARL Paul Reber
Comberousse
Route de Gignac
34660 Courmonterral
Tél : 04 67 85 05 18

. Chez le caviste :
La Boîte à Vins
23 avenue de Paris
94300 VINCENNES
Tél : 01 43 74 43 81


Bon appétit


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Accords Mets et Vins
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 15:23

L'équipe de la Cave de l'Abbaye organise, le samedi 4 avril prochain, de 16h00 à 18h30, une initiation à la dégustation, en partenariat avec Vigne & Sens.

Pendant 2h30, vous découvrirez évidemment les étapes de la dégustation, vous testerez votre odorat avec "Le Nez du Vin" des Editions Jean Lenoir, vous dégusterez 2 vins blancs et 2 vins rouges... et comme après tout ça, vous serez devenus des pros, vous vous essaierez à la dégustation à l'aveugle : un blanc et un rouge à deviner, cépage, millésime et région... Facile ? A vous de voir... Les places sont limitées, ne tardez pas à vous inscrire !Cave de l'Abbaye - Saint Maur des Fossés

Renseignements et inscriptions directement à :

La Cave de l'Abbaye
34 avenue Auguste Marin
94100 Saint-Maur-des-Fossés
Tél : 01 41 81 60 21
Site :
www.caveabbaye.com

Bonne dégustation !


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Où déguster
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 10:04

Vigne & Sens - Crackers aux olives noiresC'est mon fromager préféré qui m'a interpelée : "j'ai pensé à vous, pour vos dégustations", et le voilà qui me met d'autorité dans les mains un paquet de crackers aux olives noires, "à déguster avec un vin blanc, vous m'en direz des nouvelles"...

Alors voilà, il a bien fallu que je nous prépare un petit apéritif sympa ! C'est dur la vie ! Nous ouvrons donc une bouteille de Clos Floridène 2006. Une robe jaune paille aux reflets verts, signes de jeunesse, un nez de fruits blancs, pêche blanche, poire, fleurs, très légèrement boisé, une bouche élégante, tout en rondeur, avec une bonne longueur.

Nous goûtons ensuite les crackers. Très craquants certes, mais notre première impression est une texture un peu pâteuse en bouche, avec des arômes trop discrets. Puis nous goûtons avec le vin... Surprise, les arômes d'olives noires se développent, le vin enveloppe le biscuit et fait oublier le côté pâteux...

Nous testons ensuite ces crackers dans des conditions plus gourmandes : un peu de tapenade, des tomates séchées, de la fèta... Ces crackers font un support très sympa pour de petits toasts élégants...

D'autres variétés à tester : à la crème fraîche et oignon blanc pour accompagner un vin rosé, au sésame et aux noisettes pour le vin rouge, et enfin aux cèpes pour le champagne...

Où les trouver ? Chez Question de Goûts, mon fromager bien sûr,  rue Saint-Hilaire à La Varenne St-Hilaire (94), qui ne se contente pas seulement d'avoir des fromages excellents, parfois introuvables ailleurs, tel ce bleu de Termignon qu'il est fier d'avoir déniché, mais qui propose aussi plein de douceurs, des tiramisu et des panna cotta chaque jeudi grâce à un traiteur italien, des huiles d'olive du Portugal, des confitures pour accompagner des yaourts artisanaux, des pâtes de toutes les couleurs, des vins soigneusement choisis...

Et pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir venir jusqu'à La Varenne, vous les trouverez surement des les épiceries fines.

Bon appétit !

Question de Goûts
12 rue Saint-Hilaire
94210 La Varenne St-Hilaire
Tél 01 48 83 11 74


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Les dégustations de Renaud
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 07:59

Vigne et Sens - Accords Mets et VinsAh que le temps passe ! Il faut quand même que je vous raconte mon dernier essai d'accord met et vin... pour la Saint-Valentin ! Et oui, je suis un peu en retard ! Malgré deux stages ce jour-là, il fallait bien que je me mette en quatre pour nous concoter un petit dîner d'amoureux... C'est dans le dernier numéro d' Elle à Table que j'ai trouvé mon bonheur.

Après un Cappuccino de Potimarron au Cacao, je me suis lancée dans l'élaboration d'un Tartare de Saint-Jacques et Lentilles à l'Anis. En plus d'être joli, ce plat est délicieux. Le côté doucereux des lentilles et la fraicheur du tartare de Saint-Jacques viennent se confronter, le léger croquant des unes se mariant à ravir avec le fondant des autres. Côté saveurs, c'est un pur délice, les notes anisées apportant une petite touche étonnante...

Nous avons bu avec ce plat un sauvignon de Nouvelle-Zélande, Cloudy Bay 2000. Ce vin, à la robe d'un jaune très clair aux reflets verts très marqués, présente un nez plutôt expressif, sur des notes d'agrumes plutôt confits, de fleurs blanches.

Avec le plat, il tient ses promesses, sa fraicheur met en valeur la délicatesse des noix de Saint-Jacques sans en écraser les saveurs. D'une bonne rondeur, il enveloppe le plat et rehausse les arômes d'anis.

Je vous livre ici la recette pour 4 personnes (oups ! j'avoue qu'à deux, il n'en est pas resté une miette !) :

Au marché

6 noix de Saint-Jacques
25 g d'échalotes ciselées
10 brins de ciboulette ciselés
4 branches d'aneth ciselées
le jus de 1/2 citron
huile d'olive
poivre du moulin
Pour les lentilles
150 g de lentilles vertes
1 L de bouillo de volaill
30 g de carottes
25 g d'oignons
1 gousse d'ail
25 g d'échalotes
1/2 c. à café de graines d'anis vert
20 de beurre

Aux fourneaux

Préparez les lentilles à l’anis : pelez les carottes et coupez-les en petits dés.
Pelez les oignons et coupez-les finement.
Pelez et hachez la gousse d’ail.
Pelez et ciselez les échalotes.
Mettez le beurre à fondre dans une cocotte, puis ajoutez les dés de carottes, les oignons, l’ail, les échalotes et l’anis.
Laissez revenir la garniture 5 mn, puis ajoutez les lentilles.
Mélangez, puis versez le bouillon de volaille. Portez à ébullition, couvrez et laissez cuire 45 mn, à feu doux, puis laissez refroidir.
Coupez les noix  de saint-jacques crues en petits dés, puis ajoutez les échalotes, les herbes et le jus de citron. Salez et poivrez, puis arrosez d’un filet d’huile d’olive.
Montez les tartares à l’aide d’un cercle à pâtisserie. Disposez d’abord les lentilles dans chaque assiette, puis déposez le tartare de saint-jacques sur le dessus. Terminez en parsemant un peu de ciboulette et d’aneth ciselés sur le poisson.

Bon appétit !


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Accords Mets et Vins
commenter cet article
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 16:38

De plus en plus fort ! M6 propose de corser le jeu avec un Dîner (qui devrait être) Vraiment Parfait... Les champions de l'émission depuis sa création vont s'affronter pour une semaine encore plus folle puisque les 5 candidats ne sont pas de la même région : vous retrouverez Fabrice de Strasbourg (8,6) - dont j'ai eu l'occasion de tester la recette du Filet Mignon en Croûte d'Herbes et d'Epices, Martine de Paris (8,4), Christophe de Biarritz (8,5) et Florence de Toulouse (8,3).

Les 3 meilleurs de la semaine s'affronteront ensuite devant un jury de chefs, professionnels cette fois, et non des moindres : Jean-François Piège (Les Ambassadeurs – Hôtel Crillon), Frédéric Robert (La Grande Cascade) et Cyril Lignac.

Rendez-vous donc sur M6 lundi 2 mars à 20h40 !

Voilà qui me donne l'occasion de rappeler que les castings continuent, à Angers, Valence, Nîmes, Paris, Limoges, Toulon, Annecy, Rouen et Chalon-sur-Saône... Alors si vous avez entre 20 et 80 ans, si vous aimez cuisiner, recevoir, partager de bons moments autour d'une table... si vous adorez réaliser des recettes, goûter celles des autres et surtout, concocter une soirée inoubliable pour combler vos hôtes... bref, si depuis des mois, vous vous dites, en regardant l'émission, "et si j'y allais" sans oser le faire, c'est le moment de vivre une expérience hors du commun...

Vous hésitez encore, vous ne savez pas trop comment ça se passe en coulisses : voilà ce que j'ai moi-même vécu pendant cette semaine de folie ! Je n'ai pas gagné mais je me suis bien amusée ! Alors n'hésitez plus...

Pour participer, contactez vite Célia au 01 41 92 66 57ou par e-mail dinerpresqueparfait@gmail.com (envoyer une photo de vous, votre âge, vos coordonnées... et vos motivations !)

A bientôt.


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Accords Mets et Vins
commenter cet article
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 18:52

Le champagne est incontournable à chaque fête ou à chaque repas entre amis... Mais son élaboration reste un mystère pour beaucoup... On parle de  fermentation alcoolique, de pointage, de remuage, de dégorgement... Pas toujours facile de bien comprendre en quoi cela consiste et comment ça marche en pratique ! Rien de tel que des images pour que tout s'éclaircisse...

Grâce à Michel Véron, oenologue et professeur au Lycée Viticole de la Champagne, vous aurez désormais toutes les réponses à vos questions. Chaque étape de l'élaboration du champagne est filmée, en quelques minutes, on visualise ce que se passe dans le chai, de façon simple et sans chichis.

Oui, mais après tout ça, on se prendrait bien une petite coupe, non ?

A votre santé !


Corélie VINAULT

Repost 0
Published by Vigne et Sens - dans Le saviez-vous
commenter cet article

Présentation

  • : Oenologie, gastronomie... Vigne & Sens le blog
  • Oenologie, gastronomie... Vigne & Sens le blog
  • : Informations sur le et les vins, les terroirs, les vigneronnes et vignerons. Aspects gustatifs des vins mais aussi aspect environnemental de la culture de la vigne et de la production de vins.
  • Contact

Gros plan sur

FormuleDuo3



 

Partenariats

COOKUT

LOGO MRNESTERlogo VOTRESOMMELIER

Sélectionné par

 

LOGO ORSERIE