Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 16:02

Chinon rosé du Domaine Charles PainJe sais, je suis en retard pour ma dégustation dans le cadre de l'opération "Chinon voit l'été en rose" ... A ma décharge, La Poste avait perdu mon colis et je l'ai donc reçu un peu tard pour être dans les temps...

Bon, enfin, nous y sommes... L'été s'étant enfin décidé à nous faire un petit coucou, un petit pique nique nocturne sur les quais de Seine s'organise entre amis... La température est chaude, un peu brutale après les derniers jours plutôt frais, mais un petit vent tiède nous apporte un peu de douceur...

J'ai réservé le Rosé de Saignée du Domaine Charles Pain, millésime 2006, pour le dessert... un tiramisu à la framboise et aux pistaches...

Tout d'abord, la dégustation du vin seul, pas trop frais pour ne pas casser les arômes. La robe limpide, d'un rose saumon soutenu, nous indiquerait, même si ce n'était pas inscrit sur la bouteille, qu'il s'agit d'un rosé de saignée et non un rosé de pressurage... 

Rappelons en quelques mots les deux techniques d'élaboration d'un vin rosé : pour élaborer un rosé de saignée, on fait macérer les parties solides du raisin - peaux, pépins - dans le jus comme pour un vin rouge, puis le vinificateur, lorsque le jus a atteint la couleur désirée, "saigne" la cuve, c'est-à-dire qu'il sépare le jus des parties solides. Le rosé de pressurage est obtenu par simple pressurage d'un raisin rouge, d'où une légère teinte du jus, beaucoup plus pâle que pour le rosé de saignée...

Le nez ensuite... Le premier nez est très discret, trop discret... Après aération, quelques arômes se libèrent timidement, de pêche, de fleurs blanches, de fraise. 

Heureusement, en bouche, l'impression est plus flatteuse. Une bonne fraîcheur, une certaine rondeur tapisse agréablement le palais, tandis que les arômes décelés au nez se révèlent enfin...

Passons au tiramisu... J'adore la sensation soyeuse du mascarpone sur la langue... Dans cette version fruitée, l'acidité des fruits allège le dessert, un peu lourd dans sa version traditionnelle au café (même si c'est mon dessert préféré !). L'accord avec le Rosé de Saignée est plutôt agréable. Les arômes du vin se mêlent avec délicatesse à ceux des fruits du dessert, son acidité répond au gras du mascarpone...

Quelques recettes, auxquelles vous pourrez ajouter quelques miettes de pistaches (non salées bien sûr)... Je n'ai pas pensé à y mettre quelques feuilles de menthe... Il faudra que je le refasse !

- celui du célèbre marmiton
- La Maison de Sophie et ses biscuits trempés dans du sirop de framboise
- Le Palais des Délices à base de ricotta en lieu et place du mascarpone, pour plus de légèreté
- Cuisine Campagne propose une version aux litchis et à la rose, façon Ispahan... plus exotique

Il y en a tant d'autres... Je vous laisse les découvrir ou inventer votre version...

Bon appétit !


Corélie VINAULT

Partager cet article

Repost 0
Published by Corélie VINAULT - dans Accords Mets et Vins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Oenologie, gastronomie... Vigne & Sens le blog
  • Oenologie, gastronomie... Vigne & Sens le blog
  • : Informations sur le et les vins, les terroirs, les vigneronnes et vignerons. Aspects gustatifs des vins mais aussi aspect environnemental de la culture de la vigne et de la production de vins.
  • Contact

Gros plan sur

FormuleDuo3



 

Partenariats

COOKUT

LOGO MRNESTERlogo VOTRESOMMELIER

Sélectionné par

 

LOGO ORSERIE